Les échos & les threads

Published on 26 juin 2020 |

0

Les échos #22-2020

Difficile de passer à côté de la Convention citoyenne et de ses 150 propositions en ce début d’été. Le paquet « se nourrir » contient une liste de propositions, on peut aussi parler d’injonctions, pour faire évoluer l’agriculture vers un modèle vertueux, au sens de la Convention. Sens qui ne recoupe pas tout à fait celui du monde agricole… On saura la semaine prochaine, le 29 juin, ce que le président de la République aura conservé de ces idées mais le monde écologiste aimerait bien que l’ensemble des propositions soient examinées par le parlement cet été. Ceux qui suivent tous ces dossiers se sont aussi aperçus qu’il n’y avait rien de franchement révolutionnaire, une bonne partie des mesures étant déjà sorties lors du… Grenelle de l’environnement. Autre dispositif législatif issu d’une grande consultation, la Loi Egalim vient de voir son expérimentation prolongée tandis que les prix alimentaires ont plus augmenté que l’inflation en 2019 en France.


Parmi les conséquences de la crise du Covid-19, il y a cet exode urbain qui pourrait bien se dessiner dans les mois qui viennent. Mais en fait, il existe déjà, à bas bruit, depuis l’an 2000. Magali Tallandier s’est escrimée à dessiner le portrait d’une France rurale du XXIe siècle en calquant sur la démographie actuelle la carte de France de 1876, lorsque les populations étaient plus également réparties sur notre territoire. Si d’autres y voient jusqu’à une revanche du rural, cette crise laissera aussi des traces sur nos modes de consommation, au moins pour une partie des consommateurs. Et voilà qui amplifie un mouvement, la sobriété, déjà amorcé et suivi par le Credoc dans une nouvelle publication.


On a beaucoup parlé du local aussi pendant cette crise, mais cela fait débat notamment pour Aurélien Bernier qui estime que cet engouement est un paravent empêchant de développer des alternatives concrètes à la mondialisation. Vous pouvez aussi mettre vos oreilles en marche pour écouter ce numéro passionnant de Cultures Monde consacré à la consommation.

Vous avez dit mondialisation ? Le soja est sous les feux de la rampe et de la critique pour son coût environnemental qualifié d’exorbitant. Une équipe européenne de chercheurs a calculé l’empreinte carbone de la production de soja au Brésil. Et réparti cette empreinte sur chaque région du monde qui en consomme ! D’ailleurs cette pression sur le soja fait bouger les grands négociants du secteur qui semblent enclins à faire plus propre… En s’appuyant sur la crise du Covid-19, une autre équipe d’économistes s’est attachée à mesurer de son côté l’impact des restrictions aux exportations et pronostiqué une progression importante des prix alimentaires et une mise en tension très forte des pays les plus fragiles. Les échanges liés à la mondialisation sont aussi source de tension comme au Royaume-Uni où l’on s’inquiète pour la sécurité alimentaire du pays alors que se négocie un accord de libre-échange avec les États-Unis.


Puisque nous avons commencé avec la Convention citoyenne, regardez donc cela, une étude montre que les émissions de gaz à effet de serre des 13 plus grandes entreprises de produits laitiers du monde sont en augmentation et supérieures à celles de deux des plus gros émetteurs du secteur des énergies fossiles. Information qui a vivement fait réagir les représentants de l’industrie laitière. Sachez aussi qu’on a peut-être trouvé une solution pour le méthane, que les incendies australiens ont décimé les populations de petits animaux terrestres et que la consommation de produits alimentaires représente en France une facture annuelle de 243 milliards d’euros… Et enfin L’Agriculteur de l’Aisne fait un saut en arrière et pour nous nous projeter dans l’histoire de la main d’œuvre des planteurs de betteraves depuis le 19e siècle. De quoi dessiner une carte des migrations liées au travail saisonnier.

Bel été !





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back to Top ↑